Publicité

Ligue 2: bataille à trois pour la montée, course au maintien… Les enjeux de l'avant-dernière journée

Ligue 2: bataille à trois pour la montée, course au maintien… Les enjeux de l'avant-dernière journée

Un vendredi de tous les dangers, ceci résume parfaitement la 37e journée de Ligue 2 qui se tiendra à partir de 20h45. Que ce soit dans la première ou la dernière partie du classement, rien n’est encore joué, et les résultats du soir pourraient offrir des rebondissements encore inespérés il y a quelques semaines. Surtout pour Le Havre qui avec ses deux défaites de suite, peut encore perdre une montée qui semblait pratiquement assurée.

Le Havre peut tout perdre

Le Havre (1er, 71 points) a l'art de se compliquer la vie. Leaders du championnat depuis plusieurs semaines, les hommes de Luka Elsner restaient il y a peu sur une belle série de 32 matchs sans défaite. Une superbe série censée leur garantir pratiquement la montée en Ligue 1, mais les deux revers de suite des Havrais (contre Annecy et Valenciennes) ont tout relancé.

Aujourd’hui, les Normands comptent seulement cinq unités d’avance sur le 3e Metz, et deux sur le dauphin Bordeaux. 14 ans après sa relégation en Ligue 2, Le Havre n’est plus aussi certain de retrouver l’élite. D’autant qu’il lui faudra battre un Bastia (4e) coriace cette saison pour ne plus avoir de pression. Pour assurer sa montée, Le Havre devra soit gagner contre les Corses, soit espérer que les Messins concèdent un nul ou une défaite face à Sochaux.

Grosse bataille entre Bordeaux et Metz

Si Le Havre a encore son destin en main, la pression est plus grande pour Bordeaux (2e, 69 points) et Metz (3e, 66 points). Avec trois points d’écart entre les deux équipes, un faux pas pourrait couter la montée en Ligue 1. À noter que les Messins (+26) ont une meilleure différence de buts que les Bordelais (+25), mais aussi un calendrier plus compliqué.

Durant cette journée de Ligue 2, Metz se déplacera à Sochaux (6e), tandis que les Bordelais iront à Annecy (15e) qui lutte pour son maintien. Sur le papier, Bordeaux semble mieux armé pour retrouver la Ligue 1, un an après l’avoir quitté. Pour ne rien arranger aux affaires du 3e, c’est le 4e Bastia qui se présentera au stade Saint-Symphorien pendant la 38e journée, tandis que Bordeaux recevra Rodez (13e). Un seul faux pas de Metz, et les Bordelais valideront leur montée dans l’élite (en cas de succès ou match nul contre Annecy).

Une lutte acharnée pour le maintien

En bas de tableau, seuls Niort et Nîmes sont assurés de descendre en National. Au-dessus des deux formations, c’est une bataille entre sept équipes qui se tient pour éviter la zone rouge : Laval (18e, 40 points), Pau (17e, 41 points), Dijon (16e, 41 points), Annecy (15e, 42 points), Valenciennes (14e, 42 points), Rodez (13e, 43 points) et Amiens (12e, 40 points).

Avec seulement quatre unités d’écart, la course au maintien est très serrée, mais les résultats du soir pourraient permettre de dégager une certaine tendance sur les formations ayant le plus de chances de descendre à l’échelon inférieur. Du lourd attend certaines équipes, notamment Annecy qui recevra Bordeaux, ou encore Dijon qui sera opposé au Paris FC.

Les matchs du jour :

  • Annecy (15e) – Bordeaux (2e)

  • Bastia (4e) – Le Havre (1er)

  • Caen (5e) – Saint-Etienne (9e)

  • Dijon (16e) – Paris FC (7e)

  • Guingamp (10e) – Niort (20e)

  • Laval (18e) – Nîmes (19e)

  • Quevilly Rouen (11e) – Amiens (12e)

  • Rodez (13e) – Pau (17e)

  • Sochaux (6e) – Metz (3e)

  • Valenciennes (14e) – Grenoble (8e)

Article original publié sur RMC Sport