Publicité

Ligue Europa: Séville renverse la Juve et visera une 7e victoire en finale contre l'AS Roma de Mourinho

Vainqueur de la Juventus en prolongation (1-1, 2-1), le Séville FC affrontera l'AS Rome en finale de la Ligue Europa. Les hommes de Mourinho ont beaucoup souffert mais tenu bon face au Bayer Leverkusen (1-0, 0-0).

Séville-Rome. L'affiche de la finale de la Ligue Europa est connue après les demi-finales retour qui se sont tenues ce jeudi soir. Les Andalous ont renversé la Juventus au terme de la prolongation dans un stade en folie (1-1, 2-1) pendant que la Louve a fait le dos rond sur la pelouse du Bayer Leverkusen (1-0, 0-0).

tweet

En habitué, Séville dompte la Vieille Dame

Comme au match aller, où la Juventus avait arraché le nul à la dernière seconde (1-1), c’est une rencontre pleine d’intensité qui a été dominée par Séville ce jeudi soir. Les compteurs remis à zéro, tout restait à faire entre le spécialiste de la Ligue Europa, qui n’a encore jamais perdu en demi-finale et la Vieille Dame, qui aimerait gagner le trophée pour être assuré de disputer la prochaine Ligue des champions, compte-tenu des sanctions qui planent toujours en raison d’irrégularités financières.

>> revivez Séville-Juventus minute par minute

La première période est d’abord marquée par plusieurs interventions de classe de Szczesny (24e, 30e), alors que Bono, décisif devant Gatti (15e), est également été sauvé par son montant sur une frappe de Kean (33e). Mais c’est bien une action dans le temps additionnel qui fait parler, à savoir un tacle très appuyé de Cuadrado sur Torres à la limite de la surface et non sanctionné (45e+3).

La situation se décante sur un piqué subtil de Vlahovic, entré en jeu deux minutes plus tôt, qui se glisse entre Gudelj et Badé sur son premier ballon (1-0, 65e), mais Séville revient vite, sur un autre coaching gagnant. Suso, également sorti du banc quelques minutes avant, déclenche un missile dans la lucarne gauche, depuis l’extérieur de la surface (1-1, 72e).

Jusqu'au bout, Séville cherche à éviter la prolongation mais Suso (83e), Gil (89e) et surtout En-Nesyri (90e) tombent sur un Szczesny infranchissable. Quelques secondes après une tentative de Chiesa stoppée par Bono, Lamela, un autre entrant, offre finalement le but de la qualification d'une tête puissante (2-1, 95e). Le stade Sanchez-Pizjuan, déjà en ébullition, peut alors exploser.

Les tentatives de Vlahovic (98e), Kostic (110e) ou Paredes (120e+2) ne changent rien, pas plus que l'exclusion d'Acuna pour un second avertissement (115e), même si le défenseur argentin manquera la finale. Les Blanquirrojos tenteront à cette occasion d'aller chercher un septième sacre dans la compétition.

Acculés, les Romains tiennent bon

Après une courte victoire à l’aller (1-0), l’AS Rome avait encore beaucoup à faire pour aller chercher sa deuxième finale européenne de rang, un an après la première édition de la Ligue Europa Conférence remportée face au Feyenoord. D’autant le Bayer Leverkusen a donné du fil à retordre aux hommes de Mourinho.

Si les visiteurs sont les premiers à frapper grâce à Pellegrini (2e), il s'agit de leur seul tir du match! Leverkusen domine de la tête et des épaules et harcèle Patricio, contraint à la parade devant Demirbay (21e) après avoir été sauvé par sa transversale sur un coup de canon de Diaby (13e).

Le Bayer pousse fort jusqu’au coup de sifflet final, à l’image de nouvelles occasions pour Demirbay, qui cadre sa frappe (67e) ou une tentative trop croisée d’Azmoun (81e). Mais les Giallorossi tiennent bon, sur un fil, et terminent le match totalement repliés devant leur surface. La troupe d'Alonso prend ainsi la porte, malgré 23 tirs à 1.

Lens et Marseille derrière Rome

La finale, qui aura lieu le 31 mai prochain à Budapest, sera particulièrement à suivre pour le 3e de Ligue 1 (vraisemblablement Lens ou l'OM) qui pourrait accéder directement à la phase de poule de la prochaine Ligue des champions si le vainqueur est déjà qualifié via son championnat. Il faudra donc espérer un succès de l'AS Rome et que la Louve termine également dans le top 4 de Serie A.

Article original publié sur RMC Sport

VIDÉO-Naples se réveille ivre de joie après une nuit de folie pour son 3e titre