Limoges : après un contact avec une chauve-souris, un patient décède de la rage

·1 min de lecture

C'est un cas rarissime : en août 2019, un homme est décédé de la rage au CHU de Limoges (87) après avoir été en contact avec des chauve-souris.

La rage est une maladie infectieuse provoquée par un Lyssavirus, transmis par la salive d'un animal contaminé (chien, animal sauvage...) après une morsure, une griffure ou un léchage.

Le virus rabique est dit "neurotrope" : il infecte le système nerveux et perturbe l'activité des neurones. Le patient développe peu à peu une encéphalite : les symptômes associent une dysphagie (des difficultés à avaler) et des troubles psychiatriques (agitation, anxiété) et le décès survient par arrêt respiratoire, quelques heures à quelques jours après les premiers symptômes.

Âgé d'une soixantaine d'années, le patient décédé au CHU de Limoges aurait été en contact régulier avec une colonie de chauve-souris nichant dans son grenier. Hospitalisé pour une encéphalite, l'homme est rapidement décédé.

Rage : il faut absolument se faire vacciner après une morsure ou une griffure d'un animal sauvage

Des prélèvements réalisés post-mortem (deux biopsies du cerveau et une biopsie des méninges) ont permis d'identifier (fin 2020) le virus EBLV-1a, un virus rabique régulièrement diagnostiqué en France chez des chauve-souris. À ce jour, un seul et unique autre cas d'encéphalite à EBLV-1 a été identifié en Russie, en 1985...

Il y a des chauve-souris dans mon grenier, je fais quoi ? Il est recommandé de faire appel à (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Symphyse pubienne : pourquoi peut-elle devenir douloureuse pendant la grossesse ?
Noël : comment accueillir son premier animal de compagnie
Couches jetables : vers une restriction de produits chimiques à l'échelle européenne ?
Accouchement : pourquoi une déchirure est préférable à une épisiotomie
Des chercheurs français récompensés pour une lampe qui "corrige" la dyslexie