L'incroyable voyage des oiseaux migrateurs

© Getty Images/iStockphoto

Chaque année, c’est la même rengaine. Les jours raccourcissent, la fraîcheur s’installe petit à petit… Jusqu’au moment où, voilà, il faut partir ! À l’automne, des milliers d’oiseaux quittent leur lieu de reproduction et s’envolent pour des contrées lointaines. Guidés par les courants aériens, le soleil, la lune et les étoiles, ils vont passer l’été dans des régions au climat plus favorable et trouver la nourriture dont ils ont besoin. Au cours de leur périple, ils limitent au maximum les haltes et doivent affronter la faim, la déshydratation et les prédateurs.

Depuis plusieurs années, on observe quelques perturbations dans ce ballet qui paraît immuable : du fait du changement climatique, certaines espèces décalent leur grand départ. Et d’autres, comme la cigogne blanche, ne partent carrément plus ! Au cours de leur migration, près de 330 espèces sillonnent le territoire métropolitain… En attendant de les revoir, zoom sur quelques uns de ces incroyables volatiles.

Notamment visible au lac de Grand-Lieu, ce grand échassier blanc possède un bec en spatule lui permettant de filtrer l’eau pour ingurgiter larves et petits poissons. À l’automne, les oiseaux se réunissent en colonie pour entamer leur migration vers le Sud. Direction l’Afrique de l’Ouest (Mauritanie et Sénégal), parfois le Maroc ou même l’Espagne. Durant leur voyage, ils sont des centaines à faire escale dans les marais du Centre-Ouest, où ils trouvent leur pitance avant de reprendre leur vol.

Quasi éteinte dans les années (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite