L'Indonésie suspend son exportation d'huile de palme, quelles conséquences pour la France ?

Premier producteur mondial d’huile de palme, l’Indonésie est confrontée à une pénurie sur son marché intérieur. Pour remédier à cette situation, l’archipel a décidé de suspendre les exportations d’huile de palme.

Rien ne va plus pour le marché des huiles végétales. Avec la guerre en Ukraine, la France a été confrontée à de nombreuses pénuries dont celle de l’huile de tournesol. Si on a pu la remplacer par de l’huile de colza - on se demande si elle aussi va venir à manquer - cette fois, c’est une pénurie d’huile de palme qui est à craindre. L’Indonésie étant elle-même confrontée à un épuisement de ses stocks d’huile de palme, elle a décidé de suspendre ses exportations.

Le plus gros producteur d’huile de palme

L'Indonésie est le premier producteur mondial d’huile de palme. En 2021, le pays a exporté 34,2 millions de tonnes pour l’huile alimentaire ainsi que pour la fabrication d’une grande gamme de produits. Malgré la mauvaise réputation de l’huile de palme pour la santé et l’environnement, elle est toujours très consommée. C’est un élément indispensable pour beaucoup de produits industriels comme la pâte à tartiner ou encore les biscuits car elle a un effet conservateur naturel qui allonge la durée de conservation de ces produits. C’est aussi elle qui donne l'onctuosité à votre pâte à tartiner. Cela va donc être compliqué pour les industriels s’ils se retrouvent sans huile de palme. S’il n’y en a plus, ce sera l’occasion pour vous de tester cette recette de pâte...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Pourquoi l'utilisation de l'huile de palme est-elle critiquée?
10 aliments du quotidien contenant de l'huile de palme
Pénurie d'huile de tournesol en France : comment la remplacer ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles