"L'information de mon décès était déjà partagée" : l'incroyable histoire d'un maire déclaré mort par erreur

Daian Gan/Pexels

À 50 ans, Xavier Prevedello est en parfaite santé. Pourtant, le 16 novembre 2022, plusieurs de ses proches ont appris son décès sur des sites spécialisés. Enfin, plutôt son faux décès, car le maire de Saint-Porquier, dans le Tarn-et-Garonne, est bel et bien en vie. Déclaré mort par erreur, Xavier Prevedello s'amuse aujourd'hui de cette situation, mais a passé de longues semaines à régler ce problème administratif. "J'ai appelé le maire, je lui ai annoncé son décès et l'heure de sa mort", s'est souvenue la secrétaire de la mairie auprès de France 3, jeudi 12 janvier 2023. Comme le rapporte Le Parisien samedi 14 janvier 2023, le faux avis de décès du maire de cette ville de 1.400 habitants a été publié après la mort d'une Saint-Porquiéraine. Le 16 novembre 2022, Xavier Prevedello a transmis à l'Institut national de la statistique et des études économiques, ainsi qu'à l'agence régionale de santé d'Occitanie, le certificat de décès de cette femme de 60 ans. Sauf que ce n'est pas le nom de cette habitante qui a été entré dans les dossiers... mais celui du maire de Saint-Porquier. "[Ma secrétaire] venait de recevoir une notification pour rayer mon nom des listes électorales à la suite de mon décès le 16 novembre", se souvient Xavier Prevedello auprès du Parisien.

Avant de s'amuser de cette erreur, le maire a pris conscience qu'elle pouvait avoir de graves conséquences. "J’ai alors compris qu’il y avait eu une confusion à l’Insee entre mon nom et celui de la défunte mais j’ai eu très (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite