L'inscription en ligne au permis de conduire bientôt possible dans tous les départements de France !

·1 min de lecture

D’ores et déjà, établi dans 23 départements français, le dispositif de réservation en ligne pour s’inscrire au permis de conduire sera étendu à toute la France le 1er novembre 2022. Version Femina vous explique tout dans cet article !

D’antan, c’était l’auto-école qui inscrivait les candidats éligibles au permis de conduire. Le centre de formation choisissait la date de passage et se chargeait de l’inscription. Dorénavant ce sont les candidats eux-mêmes qui feront leur propre choix via une plateforme en ligne qui s’appelle “Rdv permis”. C’est un système de réservation via internet. Les candidats ont deux choix, soit ils font leur demande via leur école de conduite, soit via leur compte sur le site dédié. Ce mécanisme va faciliter la prise de rendez-vous. Le candidat prendra la décision avec son formateur de sa date et lieu de passage.

Pour l’instant, seuls 23 départements sont bénéficiaires de ce nouveau dispositif. Actu.fr a contacté la Délégation à la sécurité routière (DSR) qui indique que le déploiement “va se faire progressivement dans les 14 prochains mois”.

La liste des départements où le dispositif est accessible

  • Alpes-de-Haute-Provence

  • Alpes-Maritimes

  • Ariège

  • Aude

  • Aveyron

  • Bouches-du-Rhône

  • Gard

  • Gers

  • Gironde

  • Haute-Garonne

  • Hautes-Alpes

  • Hautes-Pyrénées

  • Hérault

  • Landes

  • Lot

  • Lot-et-Garonne

  • Lozère

  • Pyrénées-Atlantiques

  • Pyrénées-Orientales

  • Tarn

  • Tarn-et-Garonne

  • Var

  • Vaucluse

Si vous êtes inscrits dans une école de conduite, vous avez la possibilité de vous connecter grâce aux identifiants fournis par votre centre de...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles