L'instauration d'un revenu universel, une bonne idée?

·1 min de lecture

Ce n’est pas pour rien si le Pape lui-même dans son dernier livre défend une forme de revenu universel. Comme moi, il considère qu’il pourrait libérer l’homme de l’aliénation au travail, à l’heure de la crise sociale actuelle. Émancipateur, le revenu universel d’existence que je défends consiste à verser automatiquement une somme d'argent conséquente – 750 euros par mois aux 18-25 ans dans un premier temps – à tous les citoyens majeurs, y compris en emploi. De quoi offrir à tous un filet de sécurité et la liberté de travailler et consommer autrement dans le cadre de la transition écologique. Auteur de "Ce qu’il faut de courage, plaidoyer pour le revenu universel", Éd. des Équateurs

Je suis absolument opposé au principe! Ceux qui adhèrent au concept pensent défendre un revenu minimum pour les personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté, alors que le revenu universel consiste à verser de l’argent, aussi bien aux riches qu’aux pauvres ! C’est une aberration économique impossible à financer. Si l’on donne 500 euros par mois à 40 millions de Français - ce qui ne permet pas de sortir de la pauvreté -, on doit trouver chaque année 240 milliards. Je préfère défendre un revenu minimum unique de 900 euros par mois à destination de tous les pauvres, y compris les jeunes. Cette mesure, plus juste, coûterait à la collectivité 7 milliards d’euros.

31% des Français citent le revenu minimum universel comme solution utile pour les aider au quotidien.* Ifop, baromètre des solutions solidaires, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite