Trop liquide, trop épaisse, grainée : nos astuces imparables pour rattraper une crème pâtissière

·1 min de lecture

Utilisée telle qu'elle dans les choux ou les éclairs, la crème pâtissière est aussi la base de nombreuses autres crèmes : mousseline, chibouste, frangipane, diplomate... Autant de raisons de savoir préparer ce classique de la pâtisserie française ! Rien de bien sorcier, mais attention à respecter toutes les étapes à la lettre, sous peine de se retrouver avec une crème trop liquide, trop épaisse ou grainée. Dans ces cas-là, pas de panique, quelques ajustements suffisent à obtenir une texture parfaite. On vous explique comment faire.

Pourquoi ? La crème pâtissière n'est pas assez cuite. Trop liquide, elle risque d'humidifier pâtes à choux et pâtes feuilletées. Elle ne se tient pas et risque de s'échapper pendant la cuisson de vos tartes et éclairs.

La solution : replacez-la quelques minutes sur le feu pour qu'elle épaississe. Si la texture ne vous convient toujours pas, mélangez une cuillère à café de maïzena dans un fond de lait froid, puis ajoutez à la crème, en continuant à la cuire quelques minutes.

Pourquoi ? La crème pâtissière est trop cuite, ou les quantités non respectées. Selon la marque de fécule utilisée, le pouvoir d'absorption peut être plus ou moins fort, et le poids des œufs - très variable - peut aussi déséquilibrer la texture finale.

Attention, la crème pâtissière épaissit en refroidissant. Lorsque vous la retirez du feu, elle ne doit donc pas être trop compacte. Une crème trop épaisse risque d'être désagréable et d'apporter de la lourdeur en bouche. Si vous n'arrivez (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite