L'irrésistible ascension de Glass Marcano, cheffe d'orchestre vénézuélienne de 24 ans

·1 min de lecture

Son histoire sonne comme un conte de fées moderne dans le monde parfois très corseté de la musique classique : une jeune cheffe d'orchestre de 24 ans, qui vient du Venezuela, est arrivée en France il y a quelques mois, et dynamite le monde de la musique avec sa façon de diriger très intuitive, loin des cadres classiques. Issue d'une famille pauvre, Glass Marcano rêvait d'être cheffe d'orchestre, et aujourd'hui, les propositions arrivent de partout. Les orchestres français se l'arrachent.

Face à l'orchestre, Glass Marcano dirige comme un diable qui sort de sa boîte, avec une énergie folle. Son charisme a envouté les musiciens lorsqu'elle s'est présentée au concours de cheffe d'orchestre Maestria, réservé aux femmes, il y a quelques mois à Paris, et où elle a reçu le prix spécial de l'orchestre. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Je n'ai pas une technique classique comme ici en Europe"

Elle vendait des fruits au Venezuela avec ses parents, et deux jours après, elle était à Paris. Sans argent pour payer le billet d'avion, elle a voyagé à bord d'un vol humanitaire. La musicienne ne parle encore ni anglais ni français, mais réussit quand même à communiquer avec les musiciens.

"Je me suis dit : comment vais-je faire ? Et puis j'ai fait comme au Venezuela, je me suis mise à chanter. [...] Ça passe aussi par le regard, et le sourire", raconte Glass Marcano à Europe 1. "J'ai appris la musique avec El sistema au Venezuela, où l'on prête gratuitement des...


Lire la suite sur Europe1