Lisbonne, une capitale hors du temps

© iStock / Getty images

Paradis des retraités français, Lisbonne cultive le paradoxe. La ville atlantique prend parfois des accents méditerranéens et dégage une ambiance désuète, bohème ou frondeuse, selon que l’on explore les ruelles qui escaladent ses sept collines ou les rives du Tage investies par les créateurs. Mais sans jamais se départir de sa simplicité souriante, de sa lumière vibrante et de sa tranquilidade légendaire. Une capitale unique en Europe, délicieusement hors du temps et pourtant sereinement ancrée dans le XXIe siècle. La preuve par trois.

En débouchant sur la praça do Comércio, on est d’abord ébloui par la lumière du Tage, cette « mer de paille » sur laquelle les rayons de soleil créent des reflets dorés. Avant d’être happé par l’élégance de cet ensemble architectural ouvert sur le fleuve. Lorsqu’ils s’y retrouvent pour célébrer un événement national, les Lisboètes prennent-ils encore le temps d’admirer les galeries à arcades qui abritent restaurants et vieux cafés (essayez le Martinho da Arcada, où l’écrivain Fernando Pessoa avait ses habitudes) ? De s’extasier devant les édifices classiques jaune moutarde qui la ceinturent ? Ancrée dans le paysage, la praça do Comércio est idéale pour prendre ses marques à Lisbonne. À deux pas, la gare de Cais do Sodré, que l’on rejoint par les berges aménagées en promenade, vit au rythme des trains qui filent vers le quartier de Belém en sept minutes chrono ! Ce n’est plus tout à fait Lisbonne, mais pas encore la banlieue. Un lieu hors (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite