Lithiase urinaire (calcul) : diagnostic, signes cliniques, complication, traitements

La lithiase urinaire désigne les calculs urinaires, une affection commune puisqu’une personne sur 10 est touchée en France. Lorsqu’ils sont localisés dans le rein, les calculs sont généralement asymptomatiques, ils ne provoquent pas de douleur.

La vessie est le réservoir dans lequel l’urine provenant des reins est stockée avant d’être évacuée lors de la miction. Le col de la vessie s’ouvre lors de la miction, ce qui permet le bon écoulement des urines. L’urètre est le canal par lequel les urines sont expulsées de la vessie.

Les calculs urinaires sont des particules solides dans l'appareil urinaire. Les calculs peuvent avoir des tailles variables et atteindre jusqu’à plusieurs centimètres. Selon leur dimension, ils sont traités différemment. Les calculs se composent de minéraux présents dans l’urine qui forment des cristaux. Parfois, les cristaux deviennent des calculs. Environ 85 % des calculs sont composés de calcium, les autres étant composés de différentes substances, telles que l’acide urique, la cystine ou la struvite. Si la plupart des calculs s’éliminent en urinant, certains nécessitent un traitement, voire une intervention.

La nature des substances qui composent les calculs urinaires est variée. On distingue notamment :

Les calculs peuvent se former parce que l’urine se sature en sels ou parce que l’urine manque des agents qui inhibent normalement la formation de calculs : le citrate est l’un de ces inhibiteurs, qui, dans les conditions normales, se lie au calcium, lui-même (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles