[LITTÉRATURE] Elsa Triolet et Louis Aragon : une histoire de romans, de poésie et de résistance

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cet automne fait la part belle aux prix littéraires. Alors, Love Story revient en novembre pour vous faire (re)découvrir les plus belles histoires d'amour d'écrivains et d'écrivaines. Louis Aragon et Elsa Triolet, Jean Cocteau et Jean Marais... Des couples qui se sont aimés avec des mots.

Aimer, c'est écrire

Elsa, Elsa, Elsa. Dans les poèmes de Louis Aragon, elle est partout. Les yeux d'Elsa, les mains d'Elsa, le fou d'Elsa, Il ne m'est Paris que d'Elsa. Elsa, Elsa, Elsa ! Dans l’histoire qui lie Aragon à sa femme, aimer c’est écrire. Ecrire le nom de cette femme de lettres, courageuse et indépendante, qui n'a attendu aucun homme pour exister artistiquement. A une époque où dans la vie des artistes, les femmes étaient souvent reléguées au simple rôle de muse, Elsa a pris beaucoup de place. Elle est celle qui a inspiré Aragon, certes, mais elle a aussi une trentaine d'ouvrages à son actif, et une vie d'engagement politique aussi complète que son mari.

Retrouvez tous les épisodes de Love Story en cliquant ici.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Découvrez le podcast sur Bababam

A écouter aussi :
[REDIFFUSION] France Gall et Michel Berger : une histoire de disques, de piano et de deuil
[REDIFFUSION] Simone Signoret et Yves Montand : une histoire d’auberge, d’engagement et de cinéma
[REDIFFUSION] Christo et Jeanne-Claude, une histoire de liberté, d’engagement et de beauté

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles