Liv Hewson, star non binaire de Yellowjackets, fait l’impasse sur les Emmy Awards, trop genrés

Stefanie Keenan

Iel aurait très certainement eu ses chances de briller face au parterre de la télévision américaine. Mais Liv Hewson, interprète de Van Palmer dans la série à succès Yellowjackets – disponible en France sur Canal + –, a choisi de ne pas proposer sa candidature aux Emmy Awards, institution pour qui veut être reconnu·e pour sa performance dans une série. Dans une interview accordée à Variety, Liv Hewson, non-binaire, a expliqué que la séparation des catégories de prix entre actrices et acteurs ne pouvait pas lui convenir. “Il n’y a pas de place pour moi dans ces catégories. Ce serait inexact pour moi de me porter candidate au prix de la meilleure actrice. Et cela n’aurait aucun sens non plus d’être propulsé·e chez les garçons. C’est assez simple en réalité. Je ne peux pas participer parce qu’il n’y a pas de place pour moi.”

L’acteur·ice apparaissait pourtant dans une liste de nommé·es soumise à l’institution des Emmy, en mars dernier. Il semblerait qu’après une réunion avec les producteurs de Showtime, la chaîne américaine qui diffuse Yellowjackets, Liv Hewson ait décidé de se retirer de cette course. Ce n’est pas la première fois qu’un·e interprète non binaire choisit de casser les codes des cérémonies de remise de prix. Au contraire, le sujet revient de plus en plus souvent sur le tapis ces dernières années.

Quand certaines cérémonies ont choisi de supprimer la distinction entre femmes et hommes lorsqu’elles remettent des prix – c’est le cas des Grammy Awards dans la musique, notamment (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Pride de Lille décalée à cause de la venue de Mylène Farmer
Mattel lance sa première Barbie atteinte de trisomie 21
Lizzo fait monter des drag queens sur scène dans le Tennessee malgré la loi qui les cible
"J’aurais adoré faire ça" : Rachel McAdams évoque les films qu’elle a refusés pour préserver sa santé mentale
Un nouveau départ sur le chemin de Compostelle avec le roman graphique Six mois et un autre de Blaise Pruvost