Publicité

“Des livres de c.. “: le livre de Bruno Le Maire fait exploser Elisabeth Borne

Bruno Le Maire a fugué. Juste le temps d’écrire quatre livres en cinq ans, en parallèle de ses fonctions ministérielles. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas passé inaperçu. Sa “Fugue américaine”, parue dans la collection blanche de Gallimard, fait débat. Depuis le 27 avril, la polémique gronde à propos de passages érotiques égrainés tout au long du bouquin. “Tu viens Oskar ? Je suis dilatée comme jamais”, lance Julia au héros du livre à la page 74. De quoi alimenter les plaisanteries à l’Élysée, rapporte Le Monde, où les élans littéraires du ministre de l’Économie et des Finances font rire jaune.

“Il ferait mieux de travailler au lieu d’écrire des livres de c… !”, s’est même emportée sa Première ministre, Elisabeth Borne. “Cet ordre du jour est dilaté comme jamais”, plaisantait l’un des proches de la cheffe du gouvernement. “Bon, ça suffit !”, a tranché le président en personne, lors d’une réunion trop agitée par la nouvelle. Emmanuel Macron n’apprécie guère les incartades de son ministre alors que la France peine à remplir son assiette.

“Tu avais 5 % de chances d’être premier ministre. Avec ton bouquin, elles sont tombées à zéro”, fustige l’essayiste Alain Minc, proche du ministre écrivain. Tant de reproches que Bruno Le Maire fait mine de ne pas comprendre. Pour lui, ses élans littéraires ne sont “pas négociables”, a-t-il affirmé sur France Culture le 9 mai dernier. Le ministre renvoie “l’ordre moral qu’on veut nous imposer” dans les cordes et affirme sa (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’OMS s’inquiète du nombre de bébés prématurés, le même depuis dix ans
Baisse des prix des produits alimentaires, calculer sa capacité d’emprunt... Le flash éco du jour
Les montres de luxe du maire RN de Fréjus font polémique
Chine-États-Unis : Joe Biden a annoncé un "dégel très prochainement" des relations sino-américaines
Le trimestre anti-inflation sera prolongé de trois mois supplémentaires, a annoncé Bruno Le Maire