Loana : la raison de sa descente aux enfers

·2 min de lecture

Le petit monde de la télévision tremble pour Loana depuis quelques jours. Lundi 22 février 2021, le journaliste et chroniqueur de Touche pas à mon poste Guillaume Genton affirmait en effet sur le plateau de l’émission que la star du Loft avait été hospitalisée et qu’elle se trouvait dans un état grave. Une information sur laquelle la joyeuse bande de C8 est revenue mardi 23 février 2021 en compagnie d’Eryl, un ami proche de la star et de Sylvie Ortega Munos, la veuve de Ludovic Chancel (le fils de la chanteuse Sheila) qui passe dernièrement beaucoup de temps avec Loana. Sylvie Ortega Munos a d’ailleurs admis sur le plateau avoir donné du Xanax à son amie... Mercredi 24 février 2021, l’équipe de Touche pas à mon poste est de nouveau revenue sur le sujet et a tenté d’analyser les raisons de ses nombreuses rechutes. Loana multiplie en effet les passages en hôpital psychiatrique et lutte depuis des années contre ses addictions.

L’occasion pour son ancien manager Alain Williams, de dévoiler un point capital selon lui : "Une anecdote qui est très importante. Pourquoi Loana déprime ? Pourquoi ce noir ? C’est très simple : à la sortie du Loft, elle m’a demandé de l’accompagner à Grasse, parce qu’elle voulait récupérer son enfant à l’époque. La juge lui a dit : 'Non, je ne te donnerai jamais ton enfant'", a-t-il révélé avant d’expliquer : "Et je vais vous dire qu’à ce moment-là elle est tombée".

Loana est devenue maman en janvier 1998 après être tombée enceinte, sous pilule, d’un ami de son compagnon de l’époque. Elle avait 19 ans. Dans l’ouvrage du journaliste Paul Sanfourche intitulé Sexisme Story, Loana Petrucciani (Ed.Seuil), dont les bonnes feuilles ont été publiées par Télé-Loisirs mardi 9 février 2021, elle explique avoir par la suite décidé de la donner en adoption : "Comment j’allais l’élever ? Ça tombait mal... Je n’avais pas de famille, je vivais chez quelqu’un d’autre. C’était pas possible pour moi". Contrairement à ce qui a beaucoup été dit, Loana a donc tenté de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite