Des locataires menacés d'expulsion en raison d'un barbecue

La saison des barbecues est ouverte et satisfait, comme chaque année, de nombreux gourmands ! Pourtant, le tableau grillades, beaux jours et repas convivial n'est pas toujours aussi idyllique qu'il n'y paraît. Pour un couple de locataires, cela est même devenu un motif d'expulsion. Selon Le Monde, qui a rapporté l'affaire le lundi 25 juillet 2022, ces derniers, qui ont installé un barbecue dans leur jardin, ont reçu, en mai 2018, une mise en demeure de leurs bailleurs. En cause, les odeurs incommodantes des odeurs de grillades dont les membres de la copropriété se sont plaints. Malgré cet avertissement, les occupants du logements ont décidé de ne pas répondre. Pourtant, les copropriétaires avaient bien la loi de leur côté. Un barbecue fixe ne peut être installé dans un logement, "sauf autorisation de l'assemblée générale", rappelle Le Monde. Les propriétaires ont décident, de leur côté, de ne pas céder. Ils ont alors poursuivi leurs locataires en justice et réclamé la résiliation du bail et leur expulsion du logement. Au tribunal, le 5 juillet 2019, une des locataires a tenté de se défendre en avançant un argument surprenant pour expliquer l'installation de ce barbecue. Elle a expliqué être obligée de cuisiner au feu de bois en raison des "allergies alimentaires" de sa fille.

La locataire a par ailleurs affirmé qu'"un barbecue mobile (pouvait) s'avérer dangereux". Les locataires ont aussi prétendu que cette affaire était un prétexte permettant un "acharnement de certains voisins" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles