Loi de bioéthique : le Sénat rejette l’ouverture de la PMA à toutes les femmes

Jade Vigreux
·2 min de lecture

En début de semaine, le texte sensible de bioéthique faisait son retour dans l’hémicycle. Dans la confusion, les sénateurs ont supprimé les articles concernant l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, ainsi que la PMA post-mortem.  

Les associations LGBT s’en sont offusquées, La Manif pour tous, elle, s’en est ravie. Dans la nuit de mercredi à jeudi, le Sénat à majorité de droite a adopté le projet de loi de bioéthique. Mais le texte qui passait en seconde lecture au Palais du Luxembourg, un an après la première, a été amputé de sa mesure phare : l’ouverture de la Procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. Un clap de fin précipité qui a provoqué colère et amertume du côté gauche de l’échiquier, mais aussi la déception du président du Sénat, Gérard Larcher. « Je regrette un peu que les sénateurs aient laissé passer la chance d’améliorer le texte », a déclaré le républicain, ce jeudi, devant l’Association des journalistes parlementaires.  

Un débat confus pour un texte « vidé de sa substance »   

Ces derniers jours de débat entre les sénateurs ont été marqués par la confusion. Le texte examiné en deuxième lecture a été adopté par un vote à main levée et confirmé par un « assis-debout » pour faciliter le comptage des voies. Des conditions bruyamment contestées dans l’hémicycle. Cette adoption s’est clôturée à 1h30 du matin, avec les seules voies favorables de la majorité sénatoriale de droite. Les partisans de la PMA se sont, quant à eux, abstenus de voter.   

Vidé de sa substance principale – son premier article sur l’ouverture de la PM –, le texte a également perdu l’un de ses...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi