Longévité : cet acide aminé pourrait contribuer à ralentir le vieillissement, selon une étude

L’élixir de longue vie contiendrait-elle de la taurine ? Ce sont en tout cas les conclusions d’une étude de l'Université Columbia, aux États-Unis. Selon une équipe de chercheurs, un apport en taurine à l’âge adulte permettrait de rallonger la durée en bonne santé. Cependant, ces résultats sont à prendre avec précaution car ces travaux ont été menées sur des vers, souris et singes et d’autres recherches doivent venir compléter les connaissances sur les effets de la taurine chez l’homme. Les résultats sont publiés dans la revue Science.

La taurine est un acide aminé, c'est-à-dire qu’elle entre dans la composition de certaines protéines. Elle se trouve “principalement dans le cerveau, la rétine, le myocarde et les fibres musculaires de type II, mais également à plus faible concentration dans la rate, les reins, le foie et le pancréas” écrit l’Institut national de santé publique du Québec. Dans le corps humain, le niveau de taurine diminue avec l’âge. Alors ajouter de la taurine peut-il permettre d’améliorer l’espérance de vie en bonne santé ?

C’est la question que se sont posés des chercheurs de l'Université Columbia, aux États-Unis. Dans le cadre de leurs recherches, ils se sont intéressés à l’effet de la taurine sur des souris. Ils se sont basés sur un panel de souris (mâle et femelles) âgées de 14 mois, soit 45 ans en âge humain. Au début de l’expérimentation, les chercheurs ont mesuré le niveau de taurine présent dans le sang des souris. Puis, la moitié d’entre eux a reçu quotidiennement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite