Lou Doillon célèbre les 20 ans de son fils Marlowe avec des photos inédites

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Piovanotto Marco/ABACA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Lou Doillon et le musicien John Ulysses Mitchell sont les parents de Marlowe, 20 ans

Il y a 20 ans, Lou Doillon devenait mère pour la première fois. La fille de Jane Birkin et Jacques Doillon donnait naissance à un petit garçon prénommé Marlowe Jack Tiger avec son compagnon de l’époque, le musicien John Ulysses Mitchell. Un bébé qui souffle aujourd’hui ses 20 bougies. Sa mère n’a pas hésité à célébrer la nouvelle sur son compte Instagram.

Lire aussi >> Dynastie mode : les Gainsbourg, les titis parisiens

« Je t’aime Marlowe. 20 ans de pure joie. Va les chercher Tiger. » Une référence au deuxième prénom du jeune homme. Un post qui s’accompagne de plusieurs photos de Marlowe au fil des ans. L’occasion de constater sa grande ressemblance avec sa mère. En story, la fille de Jane Birkin a également partagé un cliché en compagnie de son fils pris récemment alors qu’il lui embrasse le ventre : « Tu seras bientôt le meilleur des grands frères », écrit-elle.

View this post on Instagram

Une publication partagée par Lou Doillon ☕ (@loudoillon)

L’aventure d’être femme

En mars 2022, Lou Doillon avait en effet annoncé attendre un deuxième enfant avec son compagnon Stéphane Manel. Une nouvelle aventure pour celle qui avait révélé avoir traversé de nombreuses épreuves à l’occasion de la dernière fête des mères. Sur son compte Instagram, dans une émouvante tribune illustrée de photos de famille, elle écrivait : « À 19 ans je suis devenue mère, j’ai eu des IVG, des IMG, des fausses...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles