Lou Doillon révèle avoir fait plusieurs fausses couches dans une tribune engagée

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À l’occasion de la fête des mères, Lou Doillon s’est confiée sur sa propre expérience de la maternité dans un texte poignant.

Dimanche 29 mai, c’est une tribune engagée qu’a livré Lou Doillon, sur sa page Instagram. À l’occasion de la fête des mères, la fille de Jane Birkin a choisi de lever le voile sur son expérience personnelle avec la maternité. Mère d’un garçon prénommé Marlowe, né de ses amours avec Thomas John Mitchell, et désormais enceinte de son deuxième enfant, l’artiste révèle en effet avoir connu plusieurs IVG, IMG et fausses couches au cours de sa vie. S’adressant à « toutes les mères, les mères d’elle-même, les mères adoptives, les belles-mères, les mères de leurs ami.e.es, les mères de leurs mères, les mères qui ne le sont pas devenues, les mères qui ont perdu leur/s enfant/s. À toutes les femmes qui portent le monde comme leur enfant, à toutes celles qui maternent cette planète », elle écrit sur le réseau social : « Être femme, avoir un corps qui parfois nous fait défaut, parfois nous trahit, souvent nous fait mal à cause de nos règles, de nos crampes, de la ménopause, à ce corps incroyable qui aussi nous donne du plaisir. Je vous aime. C’est votre corps, c’est votre choix. »

Lire aussi : Couple de légende : Jane Birkin et Serge Gainsbourg, un tandem éternel

« J’étais au lit souffrant à nouveau d’une fausse couche »

La demi-sœur de Charlotte Gainsbourg poursuit en évoquant sa propre expérience : « À 19 ans je suis devenue mère, j’ai eu des IVG, des IMG, des fausses couches. L’année dernière pour la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles