Louane agacée par ses fans : "Ne me criez pas dessus"

Louane attends the AMI Paris Fashion Week June 2022 - Getty
Louane attends the AMI Paris Fashion Week June 2022 - Getty


Louane a dû pousser un coup de gueule contre certains fans ce vendredi 30 décembre après avoir été poursuivie par des fans alors qu'elle se promenait en famille. Par le passé, la chanteuse a déjà insisté sur le fait qu'elle est très protectrice envers sa fille de deux ans et ne veut pas que le public la voit.
Sur RTL, l'artiste avait confié : "J’ai été assez claire sur les réseaux en disant que je ne voudrais jamais qu’on voie le visage de ma fille. J’ai choisi cette vie, elle non. Et il n’y a aucune raison qu’elle ait à subir quoi que ce soit à cause de moi. Aujourd’hui, je donne beaucoup de choses de ma vie, les gens savent avec qui je suis. Je suis arrivée à un moment de ma vie où je n’ai pas peur de me cacher. Je suis en paix avec ça. Mais ma fille, elle n’a rien demandé, alors je serai intransigeante."
Alors qu'elle visitait Lourdes avec ses proches, la star a été suivie par des fans et n'a pas du tout apprécié.
Sur Instagram, la jeune femme n'a pas hésité à faire part de sa colère : "Aujourd'hui, j'étais à Lourdes avec ma famille. On visitait la basilique quand une famille s'est mise à me suivre et à parler de moi comme si je n'étais pas là. Ils se sont mis à courir, à attendre de pouvoir me voir et à me prendre en photo de loin. Et quand j'ai demandé qu’on ne me prenne pas en photo de loin (j'étais avec ma fille de deux ans je précise), je me suis fait crier dessus parce qu''on ne voit pas des stars tous les jours hein!'"
L'artiste a ajouté : "Et c'est moi qui passe ensuite pour une méchante. Alors oui peut-être que mon métier suscite un intérêt, en revanche je ne suis pas un animal et à moins d'être pressée par le temps ou seule avec ma fille (que je protège des photos) je ne refuse jamais une photo quand elle m'est demandée gentiment et poliment [...] S'il vous plaît, venez me voir, je serai toujours gentille et ouverte, mais ne me prenez pas en photo de loin, ne me criez pas dessus [...] mais je ne suis pas un animal et aujourd'hui je me suis sentie oppressée."