Louane se confie sur l’éducation qu’elle donne à sa fille : « Je suis une maman cool »

·2 min de lecture

Dans une interview accordée au magazine « Gala », dimanche 9 janvier, Louane s’est confiée sur son nouveau rôle de mère et sur l’éducation qu’elle inculque à sa fille, Esmée.

En mars 2020, Louane donnait naissance à une petite fille, Esmée. Un prénom choisi par son compagnon Florian Rossi. Plus amoureux que jamais, les jeunes parents partagent régulièrement des photos de leur couple sur Instagram. Récemment, le 25 décembre dernier, Louane avait publié d’amusants clichés avec son petit-ami pour Noël sur le réseau social. Cependant, aucune photo de sa fille n’a encore été dévoilée. « Je suis une maman louve. Je protège énormément ma fille de toute médiatisation, a confié la chanteuse à « Gala », dimanche 9 janvier. Je ne vais pas lui imposer quelque chose d’aussi intense et, de plus, qu’elle n’a pas choisi. Je sais déjà qu’elle va avoir une vie particulière : à l’école, ce ne sera pas facile d’être ma fille par exemple. Du coup, je n’ai pas envie d’en rajouter. »

« Elle fait ce qu’elle veut » 

Louane se qualifie de « maman louve » et met un point d’honneur à laisser une certaine liberté à sa fille. « Si elle a décidé de mettre des pâtes ou de la peinture sur sa tête, elle le fait. C’est du matériel. Je m’arrange juste pour limiter les dégâts, a-t-elle déclaré en riant. Vous voyez : je la laisse explorer, expérimenter… » La chanteuse de 25 ans ne lui impose pas non plus sa façon de s’habiller. « En fait, elle fait ce qu’elle veut. Elle est petite. On s’entend bien ! Ma fille a 20 mois, elle marche, commence à parler et aussi à choisir ses vêtements »,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Louane dévoile une rare image de sa fille Esmée : les internautes sont sous le charme

 A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles