Louane : ce tendre message de son compagnon

·2 min de lecture

Après deux ans de retrait médiatique, la chanteuse Louane a dévoilé son troisième album, Joie de vivre, vendredi 23 octobre 2020. Un retour très attendu par ses fans, qui sont plus d’un million à la suivre sur Instagram. Ils peuvent ainsi se tenir au courant des actualités de la star ainsi que de ses changements de looks capillaires ou de ses tenues toutes plus tendance les unes que les autres.

Ce dernier opus, c’est une affaire de famille, puisque l’ancienne candidate de The Voice a pu compter sur son compagnon et le père de sa fille, pour participer à sa création. Sur son compte Instagram, le chanteur, multi-instrumentiste et compositeur a confié à quel point il était fier de cette collaboration avec sa compagne. "Merci pour ta confiance, c’est une grande fierté d’avoir participé à ton album. Bravo à toute l’équipe de folie qu’il y a derrière. J’ai hâte de lire vos avis", a-t-il écrit en légende de son post Instagram.

Pourtant tout n’était pas rose au début de leur belle histoire d’amour à en croire Louane qui a raconté son amour "impossible" avec le père de sa fille dans les colonnes de Paris Match dans une interview parue en kiosque jeudi 14 octobre 2020. "Pendant longtemps, l’histoire que je vis aujourd’hui n’a pas été possible. Avant qu’il puisse se douter de mes sentiments, il y a eu des mois de silence de ma part. Parce que cette histoire d’amour n’était pas ouverte, il y avait trop de choses qui faisaient que ça n’existerait jamais. J’en avais tellement peur que même ma meilleure amie n’était pas au courant. Je savais que, si je me déclarais, j’allais blesser beaucoup de gens autour de moi. Jusqu’au jour où j’ai compris qu’il y avait une minuscule ouverture et j’ai toqué à la porte. Il fallait que je lui dise pour qu’il me réponde 'stop.' Sauf qu’il ne m’a pas dit stop."

Louane vit désormais sur un petit nuage depuis mars 2020, le mois de naissance de sa fille Esmée. La jeune femme, orpheline de ses deux parents, a retrouvé goût à la vie depuis qu'elle a découvert (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite