Louis de Funès : son père a simulé son suicide pour fuir la France et sa famille

(Photo by PICOT/Gamma-Rapho via Getty Images)
Louis de Funès : son père a simulé son suicide pour fuir la France. (Photo by PICOT/Gamma-Rapho via Getty Images)

À l'affiche du film "Le grand restaurant", ce dimanche 1er janvier 2023, Louis de Funès est connu pour ses rôles hilarants et ses grimaces. Mais derrière le comique se cache une sombre histoire familiale : celle de son père, qui a simulé un suicide pour s'enfuir au Venezuela.

Louis de Funès nous a quittés depuis bientôt 40 ans, mais ses grimaces et son talent font toujours rire le public, à chaque rediffusion de ses films cultes tels que "Le gendarme de Saint-Tropez", "L'aile ou la cuisse", ou encore "La folie des grandeurs". Acteur emblématique, il a grandi dans une famille bourgeoise, avec sa mère Leonor Soto Reguera, et pendant un temps, avec son père, l'avocat Carlos Luis de Funes de Galarza. Ce dernier a toujours été un homme fantasque, qui n'a pas hésité à fuir l'Espagne en cachette avec sa compagne, puisque les parents de cette dernière avaient initialement refusé qu'elle l'épouse.

Vidéo. Louis de Funès mort il y a 39 ans : l'écœurante escroquerie dont il avait été victime

Une sérieuse tendance à la fuite

Arrivé en France, le père de Louis de Funès ne peut plus exercer en tant qu'avocat, et décide de se reconvertir. Il devient alors diamantaire. Dans sa biographie écrite par ses enfants, Olivier et Patrick de Funès, l'acteur confiait au sujet de son paternel : "Ah, papa, c'était un artiste ! [...] il avait beaucoup d'humour, mais le quotidien ne l'intéressait pas." L'homme s'est ruiné en essayant de commercialiser des émeraudes de synthèse, et décide de refaire sa vie sans dettes, sans femme, et sans enfants.

Pour ce faire, l'homme prend en 1930 une décision radicale : il simule un suicide par noyade dans la Seine, et quitte le pays pour s'installer au Venezuela. Mais c'est sans compter sur la perspicacité de son épouse. Persuadée que son mari est toujours vivant, elle part à sa recherche, et finit même par retrouver sa trace pour le ramener chez lui. Malheureusement, Carlos Luis de Funes de Galarza est à l'époque rongé par la maladie : une tuberculose qui entraînera sa mort en 1934.

Louis de Funès a enchaîné les petits boulots

Bien conscient de ne pas pouvoir compter sur qui que ce soit pour le soutenir financièrement, Louis de Funès se lance très tôt sur le marché du travail. Sur les conseils de son frère aîné, il intègre l’École professionnelle de la fourrure, dont il sera rapidement renvoyé à cause de son attitude. Il exercera par la suite de nombreux métiers : comptable, étalagiste, décorateur... Mais finit toujours par se faire renvoyer à cause de ses frasques.

En 1932, il intègre l’École technique de photographie et de cinéma, et se découvre une véritable passion pour le métier d'acteur, lui qui a toujours aimé suivre sa mère et imiter ses grimaces et ses mimiques, quitte à s'attirer ses foudres. Mais la Seconde guerre mondiale va contrarier ses plans. C'est finalement à l'âge de 28 ans, en 1942, qu'il décide de devenir comédien, et de s'inscrire au cours Simon. Quelques années plus tard, il décroche ses premiers grands rôles, et rentre dans l'histoire du cinéma, prouvant que sa résilience a été plus forte que tout le reste.

Vidéo. Louis de Funès paranoïaque ? Cette obsession qui lui gâchait la vie chaque soir

À lire aussi

>> Louis de Funès : 10 choses que nous apprend sa grande expo

>> Louis de Funès : la triste histoire de son fils aîné Daniel, né de son premier mariage

>> EN IMAGES - Louis de Funès : 10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur l'acteur