Loyer, factures… Peut-on vous imposer le prélèvement automatique pour les payer ?

Un prélèvement automatique est une opération par laquelle votre compte bancaire est directement prélevé pour régler des factures dont l’échéance est périodique (tous les mois, tous les trimestres, tous les ans...). Il s’agit généralement de votre abonnement téléphonique, d’internet ou encore de l’électricité. C’est la banque qui s’occupe de prélever votre compte : aucun moyen de paiement (carte bancaire, chèque, espèces...) n’est nécessaire. Cette opération demande une autorisation préalable.

Pour accepter un prélèvement automatique, vous devez fournir à la banque une autorisation explicite : elle se présente sous la forme d’un mandat sur laquelle le créancier est clairement identifié. Cette autorisation comporte différents éléments : nom, adresse, RIB, coordonnées du créancier, nature du prélèvement (ponctuel ou récurrent), date de la signature, etc. Dès que cette formalité est effectuée, votre établissement bancaire ale feu vert pour débiter votre compte du montant convenu entre les deux parties.

Personne ne peut vous imposer un prélèvement automatique. Vous devez avoir au moins deux moyens de payer vos factures. Si besoin, vous avez la possibilité de contester et d’annuler une opération automatique.

Pour ce faire, adressez un courrier à votre établissement bancaire. Attention, si un prélèvement dépasse le montant prévu, vous disposez d’un délai de huit semaines pour vous faire entendre. S'il n’a pas été autorisé, ce délai peut aller jusqu’à treize mois. En cas de litige non (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles