Lucas, 13 ans, s'est suicidé : il était victime de harcèlement et d'homophobie

Lucas, 13 ans, s'est suicidé : il était victime de harcèlement et d'homophobie - Photo postée par la famille sur le site leetchi.com
Lucas, 13 ans, s'est suicidé : il était victime de harcèlement et d'homophobie - Photo postée par la famille sur le site leetchi.com

Le drame s'est déroulé à Golbey, près d'Épinal dans les Vosges, le 7 janvier. C'est à son domicile que le jeune Lucas, 13 ans, s'est suicidé. Un drame qui aurait été causé par le harcèlement scolaire et l'homophobie.

Lucas, 13 ans, a mis fin à ces jours le 7 janvier dernier. Il s'est suicidé à son domicile familial de Golbey, dans les Vosges. Le collégien était en classe de 4e au collège Louis Armand, au sein duquel il aurait été victime d'un harcèlement scolaire systématique et virulent pendant des mois et notamment d'insultes homophobes.

Directrice académique des services de l'Éducation nationale dans les Vosges, Valérie Dautresme, a réagi à ce drame : "Une telle nouvelle est quelque chose de terrible. Il y a vraiment beaucoup d'émotion chez les adultes qui n'ont rien vu, qui n'ont pas vu Lucas aller mal ces dernier temps", relève France Bleu.

Une alerte avait été faite

Les parents du jeune garçon évoquent des "moqueries homophobes". Elles auraient notamment eu lieu au cours des réunions parents-profs. Les proches de Lucas déplorent à l'unisson "des faits de harcèlement commis par des élèves de son collège, en raison de son homosexualité", rapporte Le Parisien.

Des faits qui auraient été signalés à l'Education nationale à l'époque. Selon la directrice académique, "la situation était réglée" suite à ces avertissements, puisque le jeune garçon aurait dit par la suite "que les choses étaient arrangées". "La situation a été prise très au sérieux par l'établissement, par le professeur principal", affirme en outre Valérie Dautresme. Elle assure enfin que dès la deuxième réunion parents-professeurs, "la maman et Lucas ont dit que les choses allaient...

Lire la suite


À lire aussi

"Je suis un peu grosse et on s'en fiche" : Selena Gomez envoie valser les grossophobes
5 conseils pour adopter le "loud quitting" au boulot (et faire bouger les choses)
Bella Ramsey, star de la série qui buzze "The Last of Us", fait son coming out gender fluid