Luke Edward Hall répond à notre Questionnaire Déco

© DR

Costume vert, chemise rayée, lunettes rondes vissées sur le nez et mèches blondes décolorées, Luke Edward Hall pénètre timidement dans la boutique Ginori 1735 de la rue du Faubourg Saint-Honoré où il s'apprête à exécuter une performance hors du temps. Pinceaux et palette ovoïde entre les mains, le designer, artiste et chroniqueur concentré colore les toiles installées pour l'occasion. La fascination palpable des invités agglutinés autour de lui est à la mesure de son talent singulier. À 33 ans, ce prodige britannique balade avec aisance son coup de crayon, que l’on croirait hérité de Jean Cocteau, entre les galaxies mode, design et décoration. Fort d’un goût assumé, détonnant et bigarré à la croisée des époques et des imprimés, Luke Edward Hall s’associe une seconde fois à Ginori 1735, l'emblématique manufacture de porcelaine italienne. Pour cette collection de parfums d'intérieur et d’objets baptisée Profumi Luchino, l’artiste nous plonge dans ses souvenirs de pérégrinations imaginaires. Il a répondu à notre Questionnaire Déco

Marie Claire Maison : c’est votre seconde collaboration avec Ginori 1735, comment est né ce projet ?

Luke Edward Hall :...


Lire la suite

Plus de "Marie Claire Maison" :