Publicité

« L'Ukraine doit rester neutre » : Lionel Jospin accuse Nicolas Sarkozy d'être « prorusse »

Dans une interview accordée au Figaro à la mi-août, l'ancien président Nicolas Sarkozy a estimé que l'Ukraine devait maintenir une position de neutralité et ne pas rejoindre ni l'Otan ni l'Union européenne. Une position en contradiction avec celle du chef d'État actuel, Emmanuel Macron, qui n'exclut pas la possibilité que Kiev puisse devenir membre de ces deux institutions. Cette divergence d'opinion a suscité une réaction désapprobatrice de la part de l'ancien Premier ministre socialiste, Lionel Jospin. « Ce qui m'a surpris d'abord, choqué ensuite, c'est qu'un ancien président de la République prenne une position diamétralement opposée à la position officielle de son pays, la France, qui soutient l'Ukraine et combat, si on peut dire d'une certaine façon, la Russie », a-t-il regretté lors de son passage sur France Inter, vendredi.

Lorsqu'il lui a été demandé si Nicolas Sarkozy était, selon lui, « prorusse », l'ancien député de Haute-Garonne a répondu par l'affirmative. « Nicolas Sarkozy semble oublier ce qui s'est passé lors de l'invasion de l'Ukraine en février 2022 », a-t-il regretté avant de rappeler « l'origine » du conflit.

« L'objectif n'était pas de récupérer le Donbass, le Donetsk ou la Crimée puisque la Russie avait déjà mis la main dessus. L'objectif était qu'un corps expéditionnaire aille à Kiev, fasse tomber les autorités légitimes, peut-être les élimine et que l'Ukraine se trouve sous la coupe de la Russie et qu'accessoirement la Russie se trouve aux frontiè...


Lire la suite sur LeJDD