Lundi de Pentecôte : pourquoi certaines personnes travaillent et d’autres non ?

Le lundi de Pentecôte est un jour férié pas comme les autres. Si de nombreuses personnes profitent d'un week-end prolongé lundi 6 juin 2022, d'autres, au contraire, ont dû se rendre sur leur lieu de travail. En effet, comme l'ont rappelé nos confrères de BFMTV le mercredi 1er juin 2022, le lundi de Pentecôte est la journée de solidarité depuis 2004. Ainsi, les salariés qui sont dans l'obligation d'aller travailler, ne seront pas rémunérés. Pour rappel, cette journée de solidarité a été lancée en 2004, sous Jacques Chirac, avec pour objectif de financer la prise en charge des personnes âgées et handicapées. En pratique, les personnes travaillent sans être payées, et les employeurs doivent verser 0,3 % de la masse salariale au titre de la contribution solidarité autonomie (CSA). Même les retraités, imposables, sont concernés par cette journée de solidarité, puisqu'ils reversent également 0,3% de leurs pensions de retraite et d’invalidité, ou de leurs allocations de préretraite.

Lors de sa mise en place sur le lundi de Pentecôte, cette journée ne faisait plus partie des jours inscrits dans le calendrier des jours fériés. Seulement, quatre ans plus tard, le lundi de Pentecôte est redevenu un jour férié. Ainsi, les entreprises peuvent choisir d'imposer la journée de solidarité à leurs employés sur n'importe quel jour férié, à l'exception du 1er mai. Les patrons peuvent faire aussi faire le choix de retirer une journée de RTT à leur salarié, ou de fractionner cette journée sur l'année. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles