#LunettesInterdites : quand les salariées japonaises s'insurgent

Ilaria Casati

La polémique enfle depuis le début du mois : stop aux lunettes de vue pour les salariées japonaises ! L'étonnante injonction a été révélée par la chaîne de télévision Nippon TV, suscitant l'indignation des concernées. La raison invoquée par les dirigeants d'entreprise ? « Elles donnent une image froide » ou encore « détonnent avec les vêtements traditionnels ». Une consigne vestimentaire qui ne concerne que les femmes, rappelle Kumiko Nemoto, professeure de sociologie à l'université de Kyoto. Interviewée par la BBC, l'enseignante a déploré le caractère « discriminatoire » et « d'un autre temps » de cette règle. « Si le port des lunettes de vue est un vrai problème, pourquoi ne sont-elles pas bannies pour tout le monde ? » s'interroge l'actrice Yumi Ishikawa, à l'origine du mouvement #KuToo (contraction de chaussures et douleur), né en janvier dernier en réaction à l'obligation faite aux femmes de porter des talons au travail. Aujourd'hui, le hashtag #LunettesInterdites a été retweeté plus de 25 000 fois sur les réseaux. Un succès qui traduit le mécontentement grandissant des Japonaises dans un pays classé 110e en termes d'égalité des genres par le Forum économique mondial.

Cet article a été publié dans le magazine ELLE du 22 novembre 2019. Abonnez-vous

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi