Lupus érythémateux disséminé : causes, symptômes, diagnostic, traitement de cette maladie auto-immune

Le lupus est une maladie auto-immune chronique : le système immunitaire, qui protège contre les microbes ou les substances étrangères à l’organisme, se dérègle et se retourne contre les propres cellules de l'organisme. Il produit ainsi des anticorps spécifiques, nommés auto-anticorps et une variété de globules blancs appelés lymphocytes. Cette attaque par les auto-anticorps et les lymphocytes produits en excès est responsable de réactions inflammatoires et de lésions de divers tissus : vaisseaux, peau, articulations, muscles, cellules du sang...

Une personne souffrant d’un lupus érythémateux systémique peut demander sa reconnaissance comme affection de longue durée (ALD) par son médecin traitant. Les examens et les soins en rapport avec la maladie seront alors pris en charge à 100 %, sur la base des tarifs de remboursement de l’Assurance Maladie.

Il en existe trois formes de lupus : Le lupus discoïde, c’est une affection dermatologique. Des lésions formant des croûtes siègent surtout sur le visage autour du nez et sur les pommettes (comme la forme du masque appelé loup). Ces lésions laissent souvent des cicatrices et lorsqu’elles touchent le cuir chevelu, elles peuvent provoquer une alopécie aux endroits touchés.

Le lupus induit : il est déclenché par la prise d’un médicament, et cesse dès l’arrêt de la prise.

Le lupus érythémateux disséminé ou systémique : cette forme touche plusieurs organes. Ce lupus s’exprime différemment chez les patients et patientes, avec des symptômes cliniques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles