Lupus : une nouvelle thérapie cellulaire conduit à la rémission de 5 patients

C’est un résultat que certains scientifiques qualifient tout bonnement de “révolutionnaire”. Dans une nouvelle étude, parue le 15 septembre dans la revue Nature Medicine (Source 1), des chercheurs font état de la rémission de 5 patients traités par une nouvelle thérapie cellulaire, le traitement par cellules CAR-T (Chimeric Antigenic Receptor - T).

Maladie auto-immune chronique qui évolue par poussées, le lupus se caractérise par une attaque du système immunitaire, qui se retourne contre les cellules de l’organisme. Le traitement actuel du lupus repose sur la prise de médicaments pour supprimer ou affaiblir le système immunitaire, ou, dans les cas les plus sévères, pour tuer les lymphocytes B, cellules du système immunitaire qui s’attaquent à l’organisme. Or, cette approche thérapeutique a ses limites, car elle ne peut tuer tous les lymphocytes B, lesquels ont de toute façon un rôle utile pour défendre l’organisme des pathogènes.

Utilisée pour traiter certains cancers, la thérapie cellulaire CAR-T utilisée dans l’étude a consisté à programmer des cellules du système immunitaire, en l’occurence des lymphocytes T, non pas pour qu’ils s’attaquent aux cellules cancéreuses, mais pour qu’ils ciblent CD19, une protéine des lymphocytes B, puisque ce sont eux qui fonctionnent mal et nuisent à l’organisme.

Et le résultat est plus qu’encourageant puisque “le traitement par CD19 CAR T-cell n'épuise pas seulement efficacement les lymphocytes B chez les patients atteints de [lupus]”,...

Lire la suite