Comment lutter contre la déshydratation à la ménopause ? Les conseils d’un nutritionniste

La ménopause, qui survient aux alentours de 50 ans, est associée à un certain nombre de symptômes. En raison des bouleversements hormonaux liés à l’arrêt du fonctionnement ovarien, les femmes peuvent souffrir de bouffées de chaleur, douleurs articulaires, troubles du sommeil, sécheresse vaginale ou encore de troubles urinaires. Mais, sous l’influence des hormones, la ménopause peut aussi être associée à un risque accru de déshydratation. Un phénomène accentué par l’âge. “Le taux d’eau présent dans le corps diminue lorsqu’on vieillit. Elle constitue en moyenne 65 % de la composition totale du corps d’un adulte, mais seulement 45% chez une personne âgée”, rappelle Aline Quenette, diététicienne-nutritionniste. Ajoutons à cela que la proportion d'eau chez les femmes est généralement inférieure à celle des hommes.

La déshydratation est caractérisée par un manque d'eau et de sels minéraux dans le corps, deux éléments essentiels au bon fonctionnement de l'organisme. La première chose à faire pour l’éviter est bien sûr de boire beaucoup. “Il faut boire au moins 1,5 L d’eau par jour, voire 2,5 à 3 L si on pratique une activité physique. On doit également augmenter les apports en fonction de la température”, recommande la diététicienne. Cette dernière rappelle en revanche qu’il est essentiel (en période de forte chaleur) de boire de l’eau minérale, plus il y a de minéraux et plus l’eau est retenue dans le corps, et non de l’alcool. L’alcool est rafraîchissant dans l’instant mais il a en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite