Comment lutter efficacement contre les aoûtats ?

·2 min de lecture

Ce n’est pas la petite bête qui va manger la grosse… Eh bien si ! Dans le cas de l’aoûtat, c’est un peu moins de 0,4mm qui peut rendre votre existence un véritable enfer. Comment les éloigner et prévenir les piqûres ? Découvrez la marche à suivre.

Reconnaitre sa présence

L’aoûtat, aussi connu sous le nom de rouget dû à sa couleur rouge, fait partie de la famille des acariens. À peine visible à l’œil nu, il se trouve souvent dans nos jardins et se niche dans les herbes hautes. Généralement présent dès le début du printemps, son mois de prédilection est le mois d’août ( comme son nom l’indique ). Pendant cette période, gare aux balades en forêts ou roulades dans l’herbe les membres découverts, vous risquerez de vous faire piquer. Attention, vos animaux de compagnie peuvent eux aussi faire partie des victimes.

Prévenir les piqûres

Alors que les adultes sont inoffensifs, ce sont des larves dont il faut se méfier. Attirées par les zones chaudes, humides et à la peau fine, elles n’hésiteront pas à votre passage, à venir s’attaquer à votre peau. L’idéal est ainsi de porter des vêtements couvrants et d’éviter que votre peau puisse rentrer en contact avec l’herbe. Une double protection peut également être envisagée : vaporiser des huiles essentielles de lavande, menthe ou eucalyptus sur vos vêtements, barrières naturelles contre ces petites bestioles. Si vous vous êtes en revanche déjà fait piquer, quelques astuces pourront vous aider à soulager les démangeaisons et à prévenir les maladies :

  • Se laver à l’eau chaude et frotter son corps avec du savon pour éliminer la présence d’aoûtats

  • Désinfecter la piqûre avec un antiseptique

  • Appliquer une crème anti-démangeaisons ou des produits naturels tels que vinaigre, poche
    de glace, alcool camphré…

Les repousser loin de notre jardin

Des mesures préventives sont possibles à mettre en place pour éviter la prolifération des aoûtats. La première étape est de tondre régulièrement sa pelouse et éliminer les herbes hautes. Préférant les endroits humides, optez pour une parcelle ensoleillée, supprimez les eaux stagnantes et élaguez la végétation dense abritant les petits mammifères qui pourraient les attirer. Enfin, vous pouvez vous tourner vers des répulsifs chimiques comme des insecticides à reprendre dans l’herbe ou à base de diethyltoluamide à mettre sur la peau. Pour une solution plus naturelle, la terre de diatomée est également très efficace pour les faire déguerpir !

A LIRE EGALEMENT :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles