LVMH lance Heristoria : sa première vente en ligne de pièces "patrimoniales"

« Préface », la première vente de pièces millésimées du groupe LVMH, accessible sur la nouvelle plateforme Heristoria, est désormais à portée de clics. Le groupe français y propose des produits issus de vingt et une de ses Maisons, associés, à chaque fois, à une expérience sur mesure.Pour stimuler la créativité de ses équipes, LVMH a opté pour l’intrapreunariat et l’innovation. Grâce au programme DARE (« oser » en anglais), ses salariés sont invités à proposer leurs idées, qui peuvent ensuite devenir des projets voire une réalité. C’est le cas de Heristoria, imaginée par une jeune responsable de gestion chez Bulgari, Gérosine Henriot, et développée avec deux collaborateurs. « Heristoria, c’est un néologisme mêlant héritage et histoire, nous explique-t-elle. On propose, sur le site, des pièces ayant la valeur de leur Histoire, accompagnées d’une expérience unique et de services sur-mesure ».Au catalogue de « Préface », cette première vente en ligne : 29 pièces issues de 21 maisons du groupe dans des domaines aussi variés que la parfumerie, les vins et spiritueux, la mode et la maroquinerie, l’horlogerie et la joaillerie. Une robe haute-couture de l’époque Hubert de Givenchy, 1963On peut ainsi s’offrir, dès aujourd’hui, une pièce haute-couture de l’époque Hubert de Givenchy ayant défilé au printemps-été 1963. Pour redonner à ce précieux modèle sa fraîcheur d’antan, les artisans de la Maison ont minutieusement œuvré, notamment sur le col, grâce à des images d’archive. Le client qui l’acquerra sera invité à le recevoir dans les salons privés de la Maison, avenue George V, à Paris, où il pourra effectuer les retouches nécessaires. Autre exemple de pièce mythique à collectionner : la parure « Patte de panthère » de la maison Fred, dont Grace de Monaco ne se séparait jamais.Sur Heristoria, c'est "premier arrivé, premier servi"Sur le site d’Heristoria, les produits sont présentés par décennies. La navigation est simple, intuitive, on peut y découvrir l’histoire de chaque produit et des images de l’époque, en contexte. Chaque pièce étant par essence unique, c’est « premier arrivé, premier servi ». « Préface », sera-t-elle la première vente en ligne d’une longue série ? Gérosine Henriot reste prudente et pragmatique. « Nous sommes dans une philosophie start-up, de test and learn. On attend de voir les réactions des clients pour s’engager sur une temporalité. Et on tient à prendre le temps de trouver les trésors à dénicher », précise-t-elle avant de conclure joliment : « Comme dans une chasse aux trésors, on sait quand ça commence, mais jamais quand ça finit ».Le projet Heristoria n’est pas le premier issu de ce laboratoire interne d’innovation. Le groupe propose déjà, depuis avril 2021, Nona Source, une initiative favorisant l’économie circulaire en proposant des chutes de tissus de professionnels LVMH à prix doux.INFOS : Retrouvez Préface, première vente en ligne de la plateforme HERISTORIA de LVMHLe site de LVMH ici.