Une mère a dû dormir par terre à l'hôpital : "Il existe encore de grands besoins", selon la Fondation des hôpitaux de France

Thomas Baïetto
Le témoignage d'une femme contrainte de dormir à même le sol dans la chambre d'hôpital de son enfant, à Saint-Denis, a beaucoup ému. Pour aller plus loin, franceinfo a interrogé Danuta Pieter, déléguée générale de la Fondation des hôpitaux de France.

C'est une histoire qui a beaucoup fait réagir. Dimanche 11 février, une mère de famille a raconté dans les colonnes du Parisien comment elle avait été obligée de dormir par terre dans la chambre de son enfant malade, à l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). "Je me suis sentie comme un animal. Il faisait froid, je n’ai dormi qu’une heure avec mon manteau", a-t-elle expliqué. Pour tenter de comprendre l'ampleur du phénomène, franceinfo a contacté Danuta Pieter, déléguée générale de la Fondation des hôpitaux de France, en première ligne sur la question de l'accompagnement des parents à l'hôpital.

Franceinfo : Quelle a été votre réaction à la lecture du témoignage de cette mère ?

Danuta Pieter : Nous sommes toujours très touchés quand nous lisons un tel témoignage d’une maman ou d’un papa. Le rapprochement des familles est une question historique pour nous : c’est pour cela que l’opération Pièces jaunes a été lancée. Nous avons été les premiers à créer des maisons parents-enfants. Nous y avons consacré 20 millions d’euros depuis 1989, avec la construction de 52 maisons des parents et 2 701 chambres parents-enfants. Mais il existe encore de grands besoins et des situations difficiles peuvent se produire. Toutes les chambres de tous les hôpitaux ne sont pas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi