La médecin se déconventionne, les patients voient leurs remboursements fondre

Alors que de nombreux praticiens menacent de se déconventionner suite à l’échec des négociations sur la revalorisation des tarifs des consultations, une médecin a décidé de sauter le pas. Cette généraliste de la Manche s’est déconventionnée, avec à la clé, une absence quasi totale de remboursement de la Sécurité sociale pour ses patients, relate Ouest-France le 12 mai.

“La docteure nous a fait part de son choix d’exercer son activité libérale hors convention avec l’Assurance maladie. Sa décision emportera des conséquences sur vos remboursements de soins”, indique Philippe Decaen, directeur de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de la Manche, dans un courrier qu’il a transmis à la patientèle de la médecin qui compte environ 350 personnes.

Une séance conventionnée secteur 1 est fixée à 25 euros, presque totalement remboursés. Une séance en secteur 2 est remboursée à hauteur de 23 euros. Les médecins déconventionnés du secteur 3 fixent leurs tarifs. Présente sur le site Doctolib, la médecin demande dorénavant la somme de 35 euros par consultation. Selon le règlement en vigueur pour le secteur 3, les soins sont remboursés sur la base de 0,61 euro pour une consultation et 16 % des honoraires conventionnels des actes techniques.

Surcharge de travail, intérêt financier, la médecin en question n’a pas communiqué sur sa décision de se déconventionner. Néanmoins, malgré des tarifs plus élevés, la praticienne n’a pas à redouter une fuite de ses patients. En effet, selon les chiffres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Déclaration de biens immobiliers : les solutions pour la remplir sans Internet
Les Etats-Unis enverront en Ukraine des tanks Abrams... sans leurs meilleures technologies
Sécheresse : les pluies de mai pourront-elles sauver la période estivale ?
L'US Space Force se prépare à une guerre dans l'espace
Patroller : à quoi serviront les drones équipés de roquettes de l’armée française ?