Méditation : 3 exercices de psy pour être bienveillant envers vous-même

C.B

« L’enfer, c’est les autres », disait Jean-Paul Sartre. Et « votre meilleur ami, c’est vous », pourraient répondre les psychothérapeutes et enseignantes en méditation Céline Tran et Claire Mizzi. Dans leur ouvrage, passionnant, elles dévoilent leurs conseils pour se libérer de ses schémas, grandir et trouver l’harmonie intérieure. Pour y parvenir, les spécialistes nous accompagnent également dans la pratique de la méditation, à travers des exercices simples. Scanner du corps, méditation de la compassion pour soi, méditation rain… Voici trois façons de lâcher prise. 

Comment pratiquer la méditation ? 

Un moment de méditation suppose de supprimer les sollicitations extérieures : musique, radio, lectures, discussions avec les autres, etc. On s’installe dans un endroit calme, dans l’immobilité, et on s’assoit dans une position confortable et qui permet la présence à soi. Peut-être sur un coussin de méditation, ou tout simplement sur une chaise. Le dos est sans appui, en équilibre, et monte librement vers le ciel. Les épaules sont ouvertes. Dans ce calme et cette immobilité, vous allez pouvoir tourner votre attention vers l’intérieur de vous-même. Avec toute votre curiosité, vous pourrez sentir et observer tout ce qui émerge, comme sensations corporelles, tonalités émotionnelles, pensées, réactivités, instant après instant, en ramenant chaque fois votre attention à l’instant présent. 

Chaque fois que vous vous rendrez compte que vous êtes parti dans des pensées, des rêveries, dans des souvenirs ou dans des anticipations du futur, c’est le moment de « revenir ». C’est cette capacité à nous rendre compte que nous sommes ailleurs qui permet de revenir vers l’instant présent avec gentillesse, sans critique. Notre attention se développe, nous nous connectons de plus en plus à notre corps sensible. Notre esprit gambade, c’est sa nature. Méditer le ramène là et l’ancre dans l’instant. Entraînez-vous régulièrement, tous les jours si possible, même pour de brefs moments. La...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi