Comment méditer : 8 conseils pour se mettre à la méditation de pleine conscience facilement

·2 min de lecture

Si cette pratique, qui fait l’objet de nombreux préjugés, peut sembler difficile à celles et ceux qui ont des problèmes de concentration, qui présentent un niveau de stress élevé, ou qui ont simplement du mal à se poser et qui ont un esprit agité, elle est pourtant accessible à tous, et vivement recommandée ! Alors, on se lance ?

On pourrait définir la méditation de pleine conscience par le fait de "porter délibérément son attention sur le moment présent", en se concentrant par exemple sur sa respiration ou ses sensations physiques. Une posture qui permet de se mettre en positionnement d’observateur et non plus d’acteur, de son fonctionnement mental : qu’est-ce qui se passe dans mon esprit ? Quelles sont les sensations que je peux observer, dans mon corps, dans mon esprit ? Quelles sont ces pensées qui passent à ce moment présent ?

"On a tous la capacité à être dans l’instant présent, on a tous la capacité de découvrir cet espace de liberté qui permet de sortir du pilote automatique : conduire en rentrant de son travail et ne même plus se souvenir des virages que l’on a pris, par exemple… Mais c’est valable tout le temps : faire à manger le soir, faire son travail ou même dire bonjour ! On n’est pas vraiment dans l’instant présent…", explique Benjamin Blasco, co-fondateur de l’application de méditation Petit BamBou.

Ne pas confondre méditation et relaxationOn confond souvent méditation et relaxation, or ce n’est pas la même chose. En méditation, l’objectif n’est pas de se relaxer, ni de s’endormir, mais d’observer ce qui passe… On va par exemple, observer que l’on est stressé ce matin, après, libre à nous d’y remédier. Même si méditer aide grandement à chasser le stress, en revenant dans l’instant présent, ce n’est pas l’objectif premier. On pourrait comparer cette pratique à une "gymnastique, un stretching du cerveau" : on va l’entraîner, pour pouvoir fonctionner ainsi par la suite, et profiter des bienfaits dans notre quotidien. Il y a une dimension d’implication (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite