Méfiez-vous de l’arnaque à la plaque d’immatriculation

On connaissait l’arnaque au rétroviseur (l’escroc aborde une personne - souvent âgée - au volant et affirme qu’elle vient de lui casser son rétroviseur en manœuvrant), celle au faux policier (sur la route des vacances ou ailleurs, ces faux agents trouvent un prétexte pour vous mettre une amende et vous soutirer de l’argent) ou encore l’arnaque à l’irlandaise (de faux britanniques prétendant avoir tout perdu abusent de la générosité des automobilistes sur les aires d’autoroutes)… Voici l’arnaque à la plaque d’immatriculation !

L’escroquerie, apparemment connue au Royaume-Uni, aurait traversé la Manche… Le principe ? Vous recevez un coup de fil (ou un message) - généralement un numéro inconnu - expliquant que vous avez accroché une voiture sans vous en être rendu compte un peu plus tôt. Lui a relevé votre numéro de plaque et obtenu votre numéro via la préfecture. Pour effectuer les réparations, il demande une somme d’argent, indiquant qu’un arrangement à l’amiable serait préférable pour éviter le dépôt d’une plainte pour délit de fuite. Ambiance ! Évidemment, comme toujours, ne cédez pas à la panique et ne répondez pas. En aucun cas, une personne peut avoir accès à vos coordonnées téléphoniques à partir de votre numéro de plaque d’immatriculation ! "Dans le fichier des immatriculations, nos services ne disposent pas des numéros de téléphone", confirme Romain Miot, responsable de la communication de la préfecture de la Marne, à nos confrères de France 3 Champagne-Ardenne.

Voici l’exemple (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles