Ménage : comment nettoyer sans salir la planète ?

·1 min de lecture

Un nid douillet est un nid propret. Mais si vous voulez être une fée du logis sans devenir une sorcière pour l’environnement, il va d’abord falloir faire le ménage... dans vos produits d'entretien ! Certains sont des alliés pour la corvée du nettoyage ; d’autres de vrais ennemis de la biodiversité.

Parmi les produits nocifs pour la faune et la flore, il y a celui que 7 français du 10 ont à la maison : l’eau de Javel. Son nom ferait presque penser qu’elle est née dans les montagnes pour arriver pure et immaculée dans nos seaux. Son composé chimique principal fait beaucoup moins rêver : hypochlorite de sodium. L’eau de Javel est une solution à base de chlore utilisée pour désinfecter. Elle est efficace contre les bactéries, les virus, les champignons… et tous les êtres vivants ! Au-delà des risques pour la santé humaine (lésions dermatologiques, problèmes respiratoires, irritations des yeux…), l’eau de Javel est classée "dangereuse pour l’environnement". Il n’y a qu’à retourner le bidon pour y voir apposé le logo qui ne laisse pas vraiment planer de doute quant à ses effets : un poisson suffoquant et un arbre mort. L’eau de Javel n’est pas le seul désinfectant de notre arsenal antimicrobien domestique. Des produits ménagers pour le sol, par exemple, comportent également du glutaraldéhyde (ou glutaral). Là encore, cette molécule détruit toutes sortes de microbes et de champignons mais elle nuit aussi à l’environnement.

Mais au fait, pourquoi vouloir désinfecter votre intérieur ? Contrairement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles