Méningite à streptocoque : on sait pourquoi les nourrissons sont 30 fois plus touchés

·1 min de lecture

Chaque année à travers le monde, des milliers de nourrissons sont affectés par les méningites à streptocoques du groupe B. Souvent mortelle, la maladie peut aussi entraîner de lourdes séquelles chez les bébés qui survivent, alors que les enfants et les adultes sembles épargnés par ce type de méningite. Les chercheurs de l'Inserm, accompagnés par d'autres chercheurs du Collège de France, du CNRS, de l’Institut Pasteur, de l’Université de Paris et de l’AP-HP ont voulu comprendre ce qui prédisposait les nourrissons aux méningites à streptocoque. Ils viennent de publier les résultats de leurs recherches dans la revue Cell reports.

La bactérie colonise l'intestin du nouveau-né

Dans de précédents travaux, les scientifiques avaient montré qu’un variant de streptocoque du groupe B était responsable de plus de 80 % des cas de méningites chez le nouveau-né. Dans cette étude, ils ont découvert que l’immaturité du microbiote intestinal du nouveau-né est en partie responsable de la susceptibilité néonatale à la méningite bactérienne due au streptocoque du groupe B. En l’absence de microbiote mature, la bactérie peut en effet coloniser abondamment l’intestin du nouveau-né. De plus, la fonction barrière des vaisseaux sanguins de l’intestin que la bactérie doit traverser pour disséminer jusqu’au cerveau par le sang est moindre et le système immunitaire ne parvient pas à contrôler l’infection.

Les streptocoques du groupe B sont présents (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Témoignage : "Ma fille a sauvé 6 vies, grâce au don de ses organes"
Pesticides : quel est (vraiment) leur impact sur notre santé ?
DIRECT Covid-19 en France ce 1er juillet : chiffres, annonces
Cancer du sein : après les traitements, en cure thermale pour se vider la tête
Anosmie : un an après le Covid-19, 96% des patients ont retrouvé l'odorat
Constipation : comment stimuler le transit sans laxatifs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles