Ménopause : quelles vitamines peuvent aider à passer le cap ?

Parce qu’elle est antifatigue et antioxydante, la vitamine C est une bonne idée au moment de la ménopause. Les apports journaliers recommandés sont de 100 mg par jour à l’âge adulte, ce qu’une alimentation variée et équilibrée peut permettre de couvrir. Misez sur les choux, le poivron rouge, les agrumes, le cassis mais aussi le persil, le cresson et les épinards.

Parmi toutes les vitamines du groupe B, la B6 (ou pyridoxine) est particulièrement intéressante à la ménopause car elle aide à réguler l’activité hormonale. Elle contribue aussi au bon fonctionnement du système immunitaire et la réduction de la fatigue.

En supplémentation, veillez à ce que les comprimés contiennent au moins 0,21 mg de vitamine B6 pour 100 g ou pour 100 ml, sans quoi leur effet n’est pas garanti.

Sachez aussi que la vitamine B6 se trouve dans de nombreux aliments : les viandes, la volaille, le poisson, les œufs, les pommes de terre et les fruits, à l’exception des agrumes.

Aussi appelée acide folique, la vitamine B9 est impliquée dans le renouvellement cellulaire. Au moment de la ménopause, les femmes carencées en cette vitamine seraient plus sujettes aux troubles hormonaux comme les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes. Un apport accru en cette vitamine par l’alimentation (épinards, lentilles, choux, jaune d’œufs, mais aussi abats et foie de morue) ou par une supplémentation permettrait d’inverser la tendance.

Pour soulager les bouffées de chaleur caractéristiques de la ménopause, la vitamine E (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles