Ménorragie : définition, cause, symptômes, traitement, quand consulter

Les ménorragies touchent les femmes de la puberté jusqu’à la ménopause. Ces règles hémorragiques provoquent un flux plus abondant, et d’une durée plus importante qu’à l’accoutumée. Bien que leurs causes soient généralement bénignes, la détermination de l’origine des ménorragies doit faire l’objet d’un bilan médical. La prise en charge de l’hyperménorrhée doit être guidée par la cause et la sévérité des saignements.

Le cycle menstruel représente l’ensemble des phénomènes qui préparent l’organisme féminin à une éventuelle fécondation. Ce cycle débute au premier jour des règles, et dure en moyenne 28 jours. L’hyperménorrhée ou les ménorragies concernent donc uniquement les femmes réglées entre l’âge de la puberté et celui de la ménopause. Les ménorragies correspondent, en effet, à des saignements anormalement abondants et prolongés pendant la période de règles. Ce trouble est fréquemment évoqué et touche de nombreuses femmes. D’après le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), la durée normale des règles se situe entre 3 et 6 jours, et l’abondance entre 50 et 80 ml de sang.

On distingue plusieurs types de ménorragies. Les polyménorrhées correspondent à des menstruations dont la durée et l’abondance sont anormales. Les hyperménorrhées sont des menstruations de durée normale, mais trop abondantes (plus de 80 ml). Les macroménorrhées sont des règles d’abondance normale, mais de durée trop longue. Quant aux les pollakiménorrhées, elles correspondent à des règles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles