La méthode Pilates : une musculation en profondeur

·2 min de lecture

Joseph Pilates est un jeune allemand à la santé fragile quand il s’installe en Angleterre en 1912. Il souffre notamment de rachitisme, d’asthme et de rhumatisme articulaire. Malgré son état de santé, il pratique plusieurs sports dont la boxe. Mais lorsque l’Angleterre entre en guerre en 1914, il est fait prisonnier, comme tous ses compatriotes, en tant qu’« étranger ennemi » sur l’île de Man. C’est là qu’il met au point les bases de ce qui sera plus tard sa méthode éponyme. Il enseigne en effet aux autres prisonniers des exercices qu’il conçoit sur place pour leur permettre de se maintenir en forme malgré les conditions difficiles du camp.

En quoi consiste sa méthode ? Joseph Pilates considère qu’il est possible d’obtenir un bon état de santé et de mieux-être physique grâce à un entraînement régulier basé sur « la respiration, une posture correcte, le développement harmonieux des muscles posturaux, des mouvements effectués sans hâte mais avec une précision parfaite », détaille-t-il lui-même dans ses livres That Revolutionizes the Entire Field of Physical Education publié en 1934 et Return to Life Through Contrology, publié en 1945.

Dans les années 30, il s’exile à New York où il loue un studio dans le même immeuble que l’American Ballet School. Grâce à cette proximité, il assoie la réputation de sa méthode auprès des danseurs. Lesquels bénéficient de ses techniques pour réussir leur rééducation de manière accélérée après s’être blessés. La méthode leur permet de se renforcer tout en conservant une grande souplesse.

Depuis lors, la méthode s’est affinée et peut désormais être pratiquée au tapis avec ou sans accessoires ou à l’aide d’appareils. Elle a toujours pour but de faire travailler les muscles profonds, d’améliorer la posture et la souplesse. Il existe aujourd’hui de nombreux cours de Pilates, et vous pouvez également le pratiquer seul chez vous à l’aide de nombreux tutoriels sur Internet.