"Il m'a étranglée" : Hilona Gos se confie sur les violences conjugales dont elle a été victime

"Je ne peux plus supporter de garder le silence. Je ne peux plus supporter de ne rien dire." Dimanche 26 février, Hilona Gos, candidate de télé-réalité, passée par des émissions comme Les Apprentis Aventuriers et Les Princes et les princesses de l'amour, a pris la parole dans une longue vidéo de près de quarante minutes postée sur YouTube. Elle y révèle les violences conjugales dont elle a été victime pendant sa relation avec son ex-fiancé, Julien Bert, décrivant chaque épisode traumatisant qu'elle a traversé de 2019 à 2022.

Né sous l'œil des caméras, le couple Hilona/Julien a vécu, comme la plupart des couples issus de la télé-réalité, de nombreuses crises : séparations, tromperies, coups de gueule, autant de moments filmés que beaucoup imputaient à un scénario rondement mené pour faire le buzz. Mais une fois les caméras éteintes, la jeune femme de 27 ans vivait de terribles violences, comme elle le confie dans cette vidéo intitulée Ma vie avec Julien. L'occasion notamment pour elle de revenir sur le premier épisode de violence qu'elle a subi, alors que son compagnon était sous l'emprise de l'alcool. "Il m’arrache le téléphone. Il a le regard qui a changé. Il avait les yeux noirs. Il a levé la main, il m’a étranglée, il m’a soulevée à ça du sol. Je n’arrivais pas à respirer", confie Hilona Gos, en larmes.

Dans la suite de cette vidéo, la jeune femme revient également sur les deux fausses couches qu'elle a traversées, dont la seconde a été provoquée au retour d'un séjour à Saint-Tropez. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment "décoder les femmes" ? Une nouvelle campagne de sensibilisation au consentement veut créer le débat
Transidentités et médias : 50% des articles sont irrespectueux envers les personnes trans, alerte l’AJL
La grossesse ou l’accouchement tuent une femme toutes les 2 minutes dans le monde, alerte l’ONU
Iran : des élèves empoisonnées dans l'intention de fermer les écoles de filles
Il faudrait 20 ans pour résoudre les inégalités salariales au Royaume-Uni, selon une étude