Même la gestion des animaux domestiques pèse sur la charge mentale des femmes

La gestion des animaux de compagnie pèserait, elle aussi, sur la charge mentale des femmes. C'est du moins ce que révèle une récente étude conduite par l'IFOP pour Vetocanis, les 24 au 25 mai derniers. Prendre soin d'un animal de compagnie serait vecteur d'inégalités au sein des couples : les femmes sont toujours plus impliquées que les hommes.

Acheter des croquettes, remplir les gamelles, planifier les rendez-vous chez le vétérinaire, changer la litière du chat, sortir le chien, s'organiser pour la garde en vacances... D'après les résultats du sondage, les femmes sont bien plus nombreuses à accomplir ces tâches du quotidien : 81 % des sondées estiment qu'elles en font plus que leur conjoint, contre 64 % des sondés qui estiment en faire plus que leur conjointe.

"Cette étude, la première à s’intéresser au partage des tâches liées aux animaux au sein du foyer, met en exergue la même tendance à une inégalité entre les sexes que celle que l’on retrouve dans la prise en charge des tâches ménagères en général", souligne François Kraus, responsable du pôle Genre et Sexualité à l’IFOP.

Même si le choix d’un animal de compagnie relève souvent d’une décision collective, c’est in fine la femme qui en assume le plus souvent la charge, car c’est à elle que les stéréotypes de genre assignent la responsabilité...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles