M. Blanquer, les candidats aux concours internes de l'Éducation nationale ne peuvent plus attendre pour être admis - BLOG

Julie Villanueva
Ne peut-on envisager, même si à première vue la proposition peut paraître excessive, de transformer l’admissibilité en admission pour le concours de l’agrégation interne comme ce sera le cas pour l’agrégation externe? La proposition n’est en rien aberrante. (image d'illustration)

Cette tribune a également été adressée à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, ainsi qu’à certains députés.

BLOG - Après avoir été longtemps maintenus dans l’incertitude suite à l’annulation des oraux des concours de recrutement annoncée sur Publinet, les candidats ont récemment appris par Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale que pour certains les épreuves écrites auront lieu en juin et seront les seules et uniques épreuves d’admission tandis que pour d’autres, qui avaient déjà passé les épreuves écrites, les oraux auront lieu en juin et juillet en enfin en septembre, voir octobre pour les candidats internes. Lors du Comité Technique du 6 mai, Monsieur le ministre a indiqué vouloir donner la priorité aux candidats externes afin d’avoir suffisamment de professeurs à la rentrée se septembre.

D’ores et déjà, la question de l’équité face aux concours est posée. Et même si nous avons bien conscience que la situation inédite impose des adaptations et que ces adaptations ne pourront satisfaire tout le monde, en tant que candidate à l’agrégation interne d’allemand, il me semble important de vous alerter sur certains sujets.

  • Premièrement, j’aimerais insister sur la distinction entre un concours et les différentes voies pour y accéder. Les concours sont par exemple le CAPES ou l’Agrégation, mais on peut y accéder par la voie externe, la voie interne ou encore sur liste d’aptitudes. Mais le Capes ou l’Agrégation, quelle que soit la voie pour y arriver, reste un concours devant lequel tous les candidats doivent avoir l’égalité de chances de réussir. Or, avec les mesures prises suite à la crise du Covid-19, cette égalité des candidats a été rompue. Loin de moi l’idée de remettre en cause l’implication et le travail des candidats aux concours à l’externe, nous sommes finalement nombreux à avoir réussi ou tenté cette voie pour accéder au concours souhaité et connaissons donc très bien la situation de ces personnes, il ne faut...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post