Mabon : comment célébrer ce sabbat de l’équinoxe d’automne ?

Unsplash

“La nature agit, l’homme fait”, écrivait Kant. Nous dirons plutôt, “la nature agit, la femme célèbre ses pouvoirs”. Ce n’est un secret pour personne : l’année est rythmée par les saisons. C’est pourquoi dans le calendrier celte, aussi surnommé Roue de l’année, dont s’inspirent la Wicca autres traditions magiques de sorcières, il est important de marquer l’entrée d’une nouvelle ère. Comme il existe Litha, une fête dédiée au solstice d’été, il figure sur le calendrier une fête païenne, que l’on appelle aussi Sabbat, en l’honneur de l’équinoxe d’automne. Généralement célébré le 21 septembre, Mabon correspond ainsi à l’instant où le jour et la nuit auront la même longueur. Petit guide pour tout savoir sur cette journée si particulière.

L’été s’apprête à quitter son empire. Les feuilles des arbres commencent à se teinter de couleurs ocres, le soleil tend à disparaître, se faisant plus timide. Pas de doute, l’automne approche à grands pas. Pour accompagner la transition qui s’opère, le calendrier celte invite chacun à se poser pour rendre hommage à Dame nature. “L’équinoxe d’automne nous offre un temps d’équilibre et d’accord parfait entre la saison claire et la saison sombre. Un équilibre suspendu, le temps d’un instant, qui annonce notre entrée dans l’obscurité. À partir de demain, les nuits rallongent et nous entrons dans l’ère de la préparation à l’intériorisation”, détaillent ainsi Amandine Sellier et Charlotte Daynes dans Femme Lunaire - l’agenda chamanique et cyclique.

À l’origine, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite